Aramia, cité déchue

Entrez dans le monde des cauchemards...
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 [RESERVE] Une nouvelle terre, un nouveau foyer (2°)

Aller en bas 
AuteurMessage
Kalm
Fléau des Cieux
Fléau des Cieux
Kalm

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 32
Race : Dragon
Classe : Elémentaliste (Air)
Date d'inscription : 27/01/2007

Informations confidentielles

Orientation: Lettré
Etat de santé: Indemne

[RESERVE] Une nouvelle terre, un nouveau foyer (2°) Empty
MessageSujet: [RESERVE] Une nouvelle terre, un nouveau foyer (2°)   [RESERVE] Une nouvelle terre, un nouveau foyer (2°) Icon_minitimeDim 28 Jan - 20:06

[Hrp : Ce topic est STRICTEMENT reservé aux berserks psychopathes et aux Répurgateurs... Mais bon si vous voulez venir quand même: ENVOYEZ MOI UN MP... Histoire qu'on ne soit pas surpris pas votre arrivée... Merci...]




*Un nouvelle terre, un nouveau foyer...*

Cela faisait maintenant plusieurs heures que Kalm parcourait les cieux en lignes droite grâce à son sort de couloir aérien, protégé par son invocation foudroyante.. Il était passé par tout les temps : De la neige à l'ardeur de la chaleur des désert... Par ses yeux draconiques le monde semblait être un immense vivier de petites créatures étranges. Tous des humanoïdes, beaucoup moins de dragons que dans son pays natal... Enfin c'était une terre reculée et peu de dragons en dehors de sa famille avaient le don de se déplacer aussi vite que Kalm en volant.

Il vit une enfin ! C'était donc à cela que ca ressemblait. Il passa sans le savoir aux dessus des montagnes de L'Androrr et dimuna l'altitude de son vol pour avoir tout le loisir d'explorer la zone, ce qui provoqua l'explosion du Karmdraak. Le bruit clair et resonnant avait dû se propager jusqu'à la ville, mais pour Kalm cela n'avait pas d'importance : Au pire on penserait que le 'bang' de l'explosion n'était rien d'autre que le grondement de l'orage dans lequel était dissimulé Kalm. On ne pouvait pas leur en vouloir... C'est vrai que les sons étaient similaires pour une oreille non avertie : Et puis comme c'était de la magie draconique pure même des elfes seraient trompés par cette similitude.

La vie d'une ville humaine était fascinante. A la différence d'une fourmillière où chacun oeuvre dans l'intérêt commun. Ici, chacun semblait oeuvrer pour des intérêt privés ou personnels. Ce chaos apparent enchantait le dragon, qui ne pouvait s'empêcher d'être fasciné par toutes ces drôles de races humanoïdes.

Mais soudain, c'est un autre bruit qui retint son attention... Un bruit malheureusement trop bien connus : Un souffle de dragon. Mais pas le bruit de n'importe quel souffle : Celui d'un dragon rouge, un soufle de cupidité et de flammes. La voix de Kalm gronda comme le tonnerre :


- "Karmdraak !!!"

Des volutes impalpables se dessinèrest autour du dragon, puis s'ouvrirent vers l'avant, direction les plaines environnantes. Le même grondement que celui qui avait retentit à l'arrêt du premier sort, se fit entendre à nouveau, suivit d'un éclair. En quelques secondes, Kalm était sur place. Un dragon rouge harcelait un village de paysans. Le dragon était un peu plus grand que Kalm, et c'était une femelle. quelque chose semblait la mettre hors d'elle. Cependant, cette attaque n'était pour protéger son nid. L'instinct du Fléau des Cieux était formel. Kalm interrompit son Karmdraak, se changea en humanoïde pour moins attirer l'attention du dragon puis dans le même temps interrompit son Invocation Foudroyante.

Sa chute vers le sol fut vertigineuse. Heureusement pour lui le dragon rouge regardait ailleurs et semblait plus préoccupé par son massacre que par la débauche de magie de Kalm. Ce dernier put alors déchainer la puissance d'une Glyphe Aérienne :


- "Van'Spitze..."

Cela suffit à amortir sa chute considérablement... Il tomba dans un bois tout proche. Assez loin du conflit pour être protégé des gestes et du souffle de la dragonne rouge, mais en même temps suffisament près pour que ses yeux incandescent ne manquent aucun des gestes de la créature démente...
Revenir en haut Aller en bas
http://20six.fr/k-scordard
Namadriel
Spadassin Pénitent
Spadassin Pénitent
Namadriel

Masculin Nombre de messages : 34
Age : 29
Race : Humain
Classe : Maître Bretteur
Amour : Le Sang
Date d'inscription : 01/01/2007

Informations confidentielles

Orientation: Guerrier
Etat de santé: Indemne

[RESERVE] Une nouvelle terre, un nouveau foyer (2°) Empty
MessageSujet: Re: [RESERVE] Une nouvelle terre, un nouveau foyer (2°)   [RESERVE] Une nouvelle terre, un nouveau foyer (2°) Icon_minitimeLun 12 Fév - 4:01

Le feu envahissait les granges, incendiaient les maisons, détruisant tout sur son passage. C’était l’ardente puissance des flammes d’une grande dragonne, une force qu’on ne pouvait arrêter simplement avec de l’eau. Un élémentaliste, non loin de là, mettait déjà ses pouvoirs en œuvre pour tenter d’étouffer le brasier, mais ce serait en pure perte si personne ne s’occupait de faire taire la grande rouge. C’était pour cela que Namadriel était ici. Il avait vu le carnage de loin, son sang n’avait fait qu’un tour à l’idée du monceau de cadavre et de l’adversaire. Car le reptile se découpait clairement dans le ciel bleu, malgré les quelques nuages d’orages vite dissipés. On ne pouvait pas le manquer à des lieux à la ronde. Le bretteur et son maître passait par là pour se rendre à Aramia. L’occasion était trop belle pour la gâcher, à présent ils pouvaient annoncer leur arrivée en fanfare. Et peu importait la difficulté de l’adversaire. Même si dans le cas présent, il s’agissait d’un lézard gigantesque, millénaire, mauvais et cruel, dont les flammes faisaient exploser les pierres.

Namadriel entra dans le village en proie aux flammes, un sourire pervers aux lèvres. Une montagne de corps carbonisés ou démembrés par le souffle incandescent. Il ne pouvait s’empêcher de jouir de ce spectacle qui ravissait ses sens, l’odeur de la chair humaine grillée, les cris de terreur ou d’agonie, ou encore la vue des cadavres mutilés au-delà de toute imagination. Ce n’était pas parce qu’il avait choisit de combattre le mal qu’il avait perdu ses travers malsains. Contemplant un homme entre deux ages agonisant, la moitié du corps carbonisé, mais toujours conscient, il ne put s’empêcher d’éclater d’un rire sauvage et froid, le rire d’un dément. Il n’avait aucune compassion pour toutes ces victimes, seule comptait la Mort, et le combat pour l’obtenir.

Escaladant la façade d’une bâtisse encore à peu près en bon état, il se hissa sur le toit et contempla la dragonne. Dix mètre de long de puissance et de maléfice, des yeux mauvais comme un gouffre d’ombre, et des écailles plus solides que l’acier. C’était une créature terrifiante. Mais pas pour le spadassin, qui n’avait que faire de la peur. C’est ainsi qu’il sortit de sa poche une de ses petites fioles, une des rares qui lui restait depuis le début du périple, qui avait commencé au-delà de la frontière du royaume voisin. L’objet de terre cuite vola dans l’air surchauffé, avant de se briser sur l’aile droite de la créature. Le souffle de l’explosion la fit basculer, de même que la douleur des dizaines de fragment de verre qui s’insinuait entre ses écailles, en arrachant certaines et faisant couler un sang noirâtre. Le monstre fit un grand virage dans les airs, puis se stabilisa avec un air passablement étonné sur ses traits cruels, devant ce petit être humain qui avait osé l’attaquer. Namadriel profita de cet instant de répit pour hurler à la face de la dragonne :

« Je sais pas ce que tu veux, salope. Mais t’a sûrement dut le cramer avec tes conneries. Maintenant dégage, sinon jte fais la peau ! »

Ca, c’était de la pure folie. On ne provoque pas une créature de ce genre si on a un minimum de bon sens ! Minimum que Namamdriel ne possédait évidemment pas. La dragonne passa de l’étonnement à l’amusement. Elle souffla quelques flammes d’un grand coup d’aile et se posa, sa tête directement en face de l’humain qui osait la défier.

« Que d’ arrogance pour un si petit être. Crois-tu vraiment que tu ais la moindre possibilité de me faire un mal quelconque ? Tu n’es qu’une mouche pour moi. Mais ton orgueil me fascine. Un humain qui voudrait tuer un dragon à lui tout seul… Très amusant… »

Puis elle laissa échapper un grognement entrecoupé de quelques jets de flammèches. Une sorte de rire. La dragonne jouait avec Namadriel, et il ne pouvait le tolérer. En vérité, il ne supportait pas que quiconque se moque de lui de la sorte. Il dégaina sa rapière et balafra d’un coup sec le museau peu protégé de la créature, qui s’ébroua en poussant un rugissement de douleur et de rage.

« Tu as mal, grande conne ? c’est qu’un début ! J’ai pas peur de toi, pas peur de tes flammes ou de tes crocs ! Viens ! Viens, petit lézard ! Viens, je t’attend ! »

Et il en rajoutait en imprécations. Il tenait vraiment à faire bouillir de rage la créature saurienne. Tout en espérant que Siegfried avait un tour dans la manche. Il aurait été rageant d’avoir fait tout ça pour rien.

_________________
[RESERVE] Une nouvelle terre, un nouveau foyer (2°) Namadrielsb1
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Ashwolf
Répurgateur
Répurgateur
Siegfried Ashwolf

Nombre de messages : 41
Race : Humain
Classe : Répurgateur
Date d'inscription : 19/01/2007

Informations confidentielles

Orientation: Guerrier
Etat de santé: Indemne

[RESERVE] Une nouvelle terre, un nouveau foyer (2°) Empty
MessageSujet: Re: [RESERVE] Une nouvelle terre, un nouveau foyer (2°)   [RESERVE] Une nouvelle terre, un nouveau foyer (2°) Icon_minitimeLun 12 Fév - 18:11

Un dragon, rien que ça. Siegfried ressentait une pointe d'agacement. Il était venu dans ces contrées, aux alentours de la ville maudite d'Aramia, pour se confronter à l'incarnation de son ennemie de toujours. Les choses de la Nuit et les démons malfaisants étaient ses adversaires naturels.
Et pourtant, voila des semaines que le destin s'entêtait à mettre les deux voyageurs dans des situations improbables et agaçantes, tant elles retardaient leur véritable mission. Bien sûr, chacune d'elles s'avérait potentiellement mortelle. Certaines rendaient même la probabilité d'un destin aussi funeste que prématuré fort présente...

Ce n'est donc qu'avec guère plus qu'un soupir las que Siegfried accueillit la vision du village en flammes et des habitants fuyant pour sauver leurs vies. La tentation avait été grande de s'éclipser doucement sans faire de vagues... Pourtant deux choses empêchèrent le vieux loup de choisir cette voie. Tout d'abord les réserves de voyage des deux hommes étaient presque vides et leurs chevaux fourbus. Deuxièmement, un seul coup d'oeil à son compagnon avait suffit au répurgateur qu'il faudrait autant se battre contre le jeune chien fou pour l'éloigner du dragon que contre ladite bête.

N'ayant vraiment pas envie de se fatiguer outre mesure et envisageant la perspective peu attrayante d'avoir à trainer le corps inconscient de Namadriel vers un camp de fortune après l'avoir assommé, de devoir cuisiner et de materner le bretteur jusqu'à son réveil pour supporter ensuite son caractère excécrable jusqu'au prochain combat, Ash' choisit la facilité. Après tout, le dragon s'enfuirait peut-être si on le blessait suffisemment...

N'y croyant guère et envahit par un sombre préssentiment, Siegfried avait envoyé Namadriel au combat avec seulement quelques instructions simples. Ou plutôt, il avait eu le temps de lui crier quelque chose avant que le jeune homme ne disparaisse derrière les premières bâtisses.

En gravissant la colline toute proche, il se remémorait la scène et frissonna. Le guerrier qui l'accompagnait ne lui faisait pas exactement peur, à lui qui avait survécu à tellement pire, mais il sentait que le moment approchait inéluctablement où l'expérience et la science du combat ne compenseraient plus les effets de la maladie qui le rongeait. Une chose était sûre : un jour prochain, Siegfried ne serait plus capable de surpasser la vigueur et les prouesses martiales de Namadriel. Et cette pensée l'inquiétait.

Il était cependant arrivé à l'endroit précis qu'il cherchait. Pendant que le jeune chien fou occupait la bête, et accessoirement la rendait folle de rage, le vieux loup avait gravit tranquillement à cheval la colline surplombant le village en flammes. Là se dressait une de ces anciennes tours de garde qui entouraient le territoire traditionnellement contrôlé par la Cité Souveraine d'Aramia avant sa déchéance.
Lorsque les habitants survivants avaient fuit la ville, ils avaient tout naturellement trouvé refuge dans les villages alentours et près des garnisons. De nombreuses bourgades avaient éclos près des grandes Tours de guet.

Par expérience, Siegfried savait que ces places fortes étaient équipées d'armement de qualité, souvent même d'armes lourdes... Il n'y avait plus qu'à espérer que les soldats n'avaient pas pillé les stocks avant de déserter : l'endroit semblait abandonné et les portes fermement barrées.
Il faudrait s'activer si le répurgateur voulait trouver quelque chose d'utile. Après tout, Namadriel, s'il avait ne serait ce que vaguement écouté les recommandations de Ash', ne devrait pas tarder à attirer l'énorme saurien dans cette direction...

Siegfried se maudit intérieurement pour ses rêveries qui lui avaient fait perdre un temps précieux. Il dégaina son arme et entreprit de débloquer la porte...

_________________
[RESERVE] Une nouvelle terre, un nouveau foyer (2°) Siegfriedbanncopie1ed
Revenir en haut Aller en bas
Kalm
Fléau des Cieux
Fléau des Cieux
Kalm

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 32
Race : Dragon
Classe : Elémentaliste (Air)
Date d'inscription : 27/01/2007

Informations confidentielles

Orientation: Lettré
Etat de santé: Indemne

[RESERVE] Une nouvelle terre, un nouveau foyer (2°) Empty
MessageSujet: Re: [RESERVE] Une nouvelle terre, un nouveau foyer (2°)   [RESERVE] Une nouvelle terre, un nouveau foyer (2°) Icon_minitimeSam 17 Fév - 12:50

*Hum... Certains humainoïdes de cette région semblent posséder quelques admirables valeurs martiales...*

De là où il se trouvait, Kalm pouvait facilement voir Namadriel haranguer la dragonne de toute sa hargne. Vint le moment où il lui balafra le museau d'un coup d'arme blanche ; ce fait dénotait d'une puissant courage ou d'une folie sans commune mesure. Toujours est-il que dans la pensée de Kalm, les moyens par lesquels on accomplissait de grandes choses étaient louables... Siegfried avait emprunté un chemin qui échappait au champ de perception du dragon. Depuis sa cachette, Kalm raterait sûrement une ou deux passes entre la dragonne et l'humanoïde. Peut-être devrait-il se mêler au combat ? Bah, il verrait bien le moment venu... L'important maintenant était de se rendre sur les lieux de l'affrontement sans revêtir sa forme draconique pour ne pas alerter l'ennemi.
Enfin, il devait le reconnaître : Même sa forme humanoïde n'était pas très discrète. Il tenait plus d'un vampire ou d'un descendant de démon, que d'un véritable humain. Ses yeux rougeoyants, la couleur de sa peau et la présence de griffes à la place de ses ongles n'étaient vraiment pas pour le servir... Néanmoins il décida de s'y rendre quand même, par magie évidement ! Une débauche d'énergie magique élémentaire instillerait immédiatement avec son apparence une certaine forme de méfiance dans l'esprit des gens qui se trouvaient sur place. Et pour le jeune dragon qui adorait la beauté du geste, cela était des plus ragoûtant !


- "Oh toi essence d'ombre et de lumière qui plane au dessus de ta soeur la terre, apporte à mes ailes la puissance qui est tienne pour me rendre là où je le souhaite... La Glyphe Aérienne... Van'Spitze !!!"

L'Incantation déclencha la Glyphe au maximum de sa puissance salvatrice, une immense marque blanche apparu sur le sol et commença à pomper l'énergie du lieu, trois arbres furent vaporisés en un instant. Loin de là, sur la zone même du combat apparut une petite marque magique blanche, version réduite servant de cible au sortilège.

*Avec un si court temps de préparation, la précision ne sera que de cinquante drakes... Bah ca n'est pas très important... Déjà si le sort marche avec aussi peu de vent ambiant, ce sera pas mal !*

L'air déclenché commença à tourner autour de la marque et de Kalm, formant peu à peu une sphère impalpable de vents tourbillonnants comme des furies. Avec l'aide de l'une de ses griffes, Kalm s'entailla légèrement un doigt y fit tomber une goutte de son sang de dragon sur la Glyphe. Celle-ci du prendre cela comme l'ordre du départ puisqu'au même un instant l'ensemble de ses ramifications se concentra en un seul point dans un bruit semblable un coup de tonnerre explosa en propulsant la sphère vers le point de cible. Et Kalm me direz vous ? Ben lui aussi... Apparemment ses craintes concernant l'inefficacité de son sort étaient inutiles. Enfin il y avait 800 mètres humains à parcourir avant d'arriver au village... Aussi puissant soit-il son sort pouvait encore lui jouer des surprises...

*Hmm tout bien réfléchi... J'aurais peut-être dû attendre quelques minutes de plus moi...*
Revenir en haut Aller en bas
http://20six.fr/k-scordard
Contenu sponsorisé




[RESERVE] Une nouvelle terre, un nouveau foyer (2°) Empty
MessageSujet: Re: [RESERVE] Une nouvelle terre, un nouveau foyer (2°)   [RESERVE] Une nouvelle terre, un nouveau foyer (2°) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[RESERVE] Une nouvelle terre, un nouveau foyer (2°)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nouvelle ère, de nouveau visage. Et parmi eux une légende
» [UPTOBOX] Voyage au centre de la Terre 2 [DVDRiP]
» tremblement de terre haiti
» Fin du rp: Nouvel Orphelinat. Nouvelle façon de vivre {OK}
» Premieres photos de la future nouvelle classe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aramia, cité déchue :: Les environs :: La campagne de verdure-
Sauter vers: